Il est diplômé de l’Institut des Sciences et Techniques de l’Information (Aujourd’hui Ifasic). Voici trente-six ans qu’il parcourt la planète à encadrer des projets d’éducation et de communication pour le développement. Lui, c’est Mabiala Ma-Umba, quatrième promotion de l’Isti, Directeur de l’Education et de la Jeunesse à l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF), à Paris, depuis 2013.

Licencié en Sciences et techniques de l’information, options relations publiques (1981), Mabiala Ma-Umba fut le premier étudiant de l’Isti à avoir présenté, en juin 1979, une enquête et un reportage comme travail de fin de cycle pour son diplôme de graduat en sciences et techniques de l’information. Ce travail « La prostitution à Kinshasa : enquête et reportage » est resté célèbre dans les annales de l’Isti et de l’Ifasic.

Ceux qui ont l’occasion d’être en contact avec Mabiala Ma-Umba retiennent de lui l’image d’un homme sympathique, méticuleux, rigoureux et doté d’une forte personnalité. L’exceptionnel cursus professionnel qui a suivi sa brillante carrière estudiantine à l’Isti est très éloquent.

Avant l’OIF, il a travaillé, pendant deux ans, à Kinshasa avec l’organisation non gouvernementale «International Rescue Committee (IRC)» comme directeur du programme d’éducation ainsi que du projet «Opportunités pour un accès Equitable à une Education de base de Qualité» (OPEQ), mis en œuvre dans l’Est de la République Démocratique du Congo et visant à offrir à un demi-million des filles et des garçons l’opportunité de bénéficier d’une éducation de qualité. Avec un financement de l’USAID, le projet a ciblé spécialement les jeunes qui sont en dehors du système scolaire pour leur donner des opportunités de formation alternative et professionnelle débouchant sur des emplois.

Avant de diriger le projet OPEQ, il a travaillé, pendant dix ans, comme Chargé de Programme Principal au Centre des programmes de communication de l’Université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland, Etats-Unis d’Amérique) où il a coordonné les programmes de formation organisés par l’Université à l’intention des professionnels des pays francophones. Il a été responsable de la conception, de la mise en œuvre, du suivi et de l’évaluation des projets mis en œuvre par l’Université dans les pays francophones ainsi que dans quelques pays anglophones comme le Nigéria, le Botswana et le Malawi. Il a travaillé comme consultant pour fournir son expertise à diverses structures gouvernementales et non gouvernementales et les aider à concevoir et à mettre en œuvre des stratégies de communication pour le changement de comportement en matière de santé et de développement.

Pendant trois ans, l’homme s’était installé à Abuja, dans le Nord du Nigéria où il a travaillé comme conseiller technique au projet «Community Participation for Action in the Social Sector (COMPASS)», pour le compte de l’Université Johns Hopkins et de l’agence américaine pour le développement international.

Il a été, pendant six ans, administrateur-chef du programme d’éducation au Bureau de l’UNICEF à Port-au-Prince (Haïti).

Expert international, il a été, sur une période d’environ six ans, en poste à Lomé (au Togo) ainsi qu’à Abidjan (en Côte d’Ivoire).  Il a encadré plusieurs projets d’éducation et de communication pour le développement, dans la plupart des pays d’Afrique francophone, pour le compte de plusieurs organisations nationales et internationales. Sur une période d’environ deux ans, il a travaillé à Montréal, comme consultant indépendantpour le compte du Consortium International Francophone de Formation à Distance (CIFFAD). Il a été chargé de cours à l’Université de Montréal où il a fait des études de communication et d’andragogie.

Avant de s’envoler pour Montréal, Mabiala Ma-Umba a été, de 1981 à 1986, Assistant chargé d’enseignement et de recherche au département de relations publiques de l’Isti. Il a également été collaborateur au quotidien «Elima » ainsi qu’à l’hebdomadaire «Beto na Beto».

Il est co-auteur de l’ouvrage «L’appui au développement communautaire: une expérience de communication en Afrique rurale de l’Ouest» publié par le Centre canadien de Recherche pour le Développement International et l’Organisation internationale de la Francophonie. Il est aussi l’auteur du guide «La communication au service de l’éducation des filles en Afrique» publié par l’UNICEF.

Mabiala Ma-Umba est membre fondateur du Centre de Communication et d’Education pour la Santé et le Développement (CESD) dont il a été Président du Conseil d’Administration.

 

themesfreedownload