Drépanocytose ! Anémie SS !… des concepts désormais courants dans la cour de l’IFASIC, car abondamment convoqués et évoqués, le mercredi 30 novembre dernier, devant les étudiants, à l’occasion de la journée de sensibilisation organisée à leur intention. Un véritable exercice de communication pour le changement de comportement présidé par le Recteur de l’IFASIC et marqué par une conférence-débat animée par docteur Victorine Ngwalo, médecin au Centre hospitalier Mabanga (Formation médicale spécialisée dans la prise en charge des malades souffrant de l’anémie SS).

Dans son intervention, le Recteur a fait une brève introduction sur la drépanocytose, insistant au passage sur son caractère chronique, douloureux et déstabilisateur  de la famille.

Plus technique, la communication de docteur Victorine Ngwalo a consisté en une description à donner froid au dos. Elle a présenté la drépanocytose comme une maladie génétique, héréditaire et grave de l’hémoglobine, substance contenue dans les globules rouges, essentielle au transport de l’oxygène à travers le corps et à l’élimination du dioxyde.

L’anomalie de l’hémoglobine, a-t-elle ajouté, entraîne plusieurs conséquences, notamment l’anémie chronique, chez les enfants, et l’instabilité financière au sein des foyers. Celle-ci se manifeste par les symptômes suivants : pâleur, asthénie, gêne respiratoire, ictère, hémiplégie, infarctus pulmonaire, crises brutales et douloureuses…

En définitive, aux jeunes gens qui se préparent au mariage, docteur Victorine Ngwalo recommande d’éviter des mariages entre conjoints du groupe AS. Pour cela, une seule recette : le dépistage obligatoire avant le mariage. Et, en leur qualité de spécialistes de la communication, les étudiants de l’IFASIC ont ainsi un grand rôle à jouer en tant que relais dans la sensibilisation du public autour de cette  maladie.

Cette séance essentiellement interactive a été assaisonnée par le témoignage de la Présidente de l’ONG « Cris des drépanocytaires », Madame Adelaïde Mbow. Cette dernière est venue partager la douloureuse expérience vécue au sein de sa famille biologique où l’on a vu mourir sept enfants sur les quatorze issus de ses parents. Tous ces morts l’ont été du fait de l’anémie SS.

Pour bien faire, les étudiants de l’IFASIC ont lancé une campagne de solidarité en faveur des drépanocytaires internés au centre hospitalier Mabanga. Une collecte de fonds a été lancée séance tenante.