Il s’appelle Odon Nsampanga Assas, il est le troisième Docteur en Sciences et Techniques de l’Information pour l’année académique 2016-2017. il a obtenu ce grade, avec la mention « Grande distinction », le samedi 1er juillet 2017, au terme de la défense publique de sa thèse intitulée « Communication budgétaire, démocratie et développement ».

Pendant près de deux heures, le nouveau Docteur a présenté et défendu les résultats de sa recherche devant un jury composé de : Pr. Mabi Mulumba (Président), Pr. Paul Okomba Wetshisambi (Promoteur), Pr. Budim’bani Yambu (membre), Pr Thamba Nkenge (membre) et Pr. Constant Mwepu (membre).

Dans sa dissertation doctorale, Odon Nsampanga établit un lien entre la communication budgétaire, la démocratie et le développement. Pour cela, il a commencé par relever l’inexistence d’une stratégie de communication publique budgétaire efficace. D’où la question fondamentale de savoir quelle est la stratégie de communication à mettre en œuvre pour que la communication budgétaire renforce la démocratie et le développement de la RDC.

A ce questionnement, l’impétrant a opposé l’hypothèse selon laquelle la communication intégrée permet de réaliser une communication publique budgétaire efficace, susceptible de consolider la démocratie et de promouvoir le développement grâce à la participation et l’adhésion des citoyens.

Pour arriver à ses fins, Nsampanga a dû convoquer les théories de la communication intégrée, du système général, de la communication publique, des stratégies de la communication, de la communication relayée, de l’argumentation et de la vulgarisation.

Tout cela, a-t-il affirmé, a abouti à un certain nombre d’apports tant théoriques que pratiques.

Sur le plan théorique, l’enrichissement et la consolidation du concept « communication budgétaire » et la transformation de l’hypothèse de l’étude en théorie.

Sur le plan pratique : l’établissement du lien, qui n’était ni bien perçu ni bien établi, entre la communication budgétaire, la démocratie et le développement.

En définitive, la communication budgétaire conduit à la transparence, à la bonne gouvernance, à la participation citoyenne au processus budgétaire. Toutes ces valeurs démocratiques conduisent à la mobilisation accrue des recettes nécessaires au développement. D’où la proposition d’une stratégie de communication intégrée à mettre en œuvre pour résoudre le problème de la sous-information du public sur le processus budgétaire et de l’inexistence d’une stratégie de communication publique budgétaire efficace. Il y a enfin la mise au point de la technique des schémas permettant une meilleure compréhension du très complexe appareil budgétaire.