Samedi 13 juillet 2019, l’Ecole doctorale de l’IFASIC a abrité la défense publique du Mémoire de DEA du Général Major Léon Richard Kasonga Tshibangu (Promo 7 de l’ISTI-IFASIC).

Ce travail intitulé « Armée et Communication en RDC. Essai de théorisation de la communication militaire » a été reçu avec la mention Grande Distinction. Il ouvre ainsi la voie au doctorat en Sciences et Techniques de l’Information.

Encadré par le Professeur Emérite Paul Okomba Wetshisambi, le chercheur est parti d’un constat de carence de stratégie de communication au sein de l’armée, la grande muette comme d’aucuns la désignent.

Une défense publique marquée par d’intéressants échanges entre le récipiendaire et le jury. Il en ressort le chercheur a réalisé un travail original par la nature du champ abordé et par la démarche épistémologique empruntée.

Pour revenir au choix épistémologique, l’on a relevé que Léon Richard Kasonga Tshibangu est allé dans la démarche inductive, inspirée par l’école de Chicago.

Fort de cette démarche, le chercheur s’est hasardé en dehors des sentiers battus jusqu’ici empruntés au sein de notre Alma mater. Comme indice visible, le travail présenté n’a pas d’hypothèse.

« C’est notamment cela le coté original de cette recherche », n’a pas manqué de s’exclamer le promoteur de ce travail. « Celui-ci est à mettre dans le lot de la deuxième génération des travaux présentés au sein de notre Alma mater », a précisé le Professeur Okomba.

En définitive, le travail du Général Kasonga a permis de savoir que la communication des Forces Armées de la RDC s’est beaucoup améliorée tant sur le plan des contenus que des canaux utilisés. Finalement, la communication des FARDC est institutionnelle, stratégique, opérationnelle et tactique.