Comme prévu, la soutenance publique de la thèse de doctorat du Chef de Travaux Ferdinand KATOMAKWISAKO MAYINGA a effectivement eu lieu le samedi 07 juillet 2018, au Préau Professeur Malembe de l’IFASIC. A l’issue de près de trois heures d’échanges avec le jury présidé par le Professeur MUKAMBA LONGESHA, de l’Université de Lubumbashi, l’impétrant a été proclamé Docteur en Sciences et Techniques de l’Information, mention Grande Distinction. C’est la troisième thèse pour l’année académique 2017-2018 et la dix-neuvième dans l’ensemble.

Notons que cette recherche doctorale a porté sur les stéréotypes du noir dans la presse écrite du Congo belge : approche imagologique interculturelle.

Cette étude, précise l’auteur, aborde la question des stéréotypes qu’il présente comme un phénomène souvent banalisé mais dont on est tous victime dans la mesure où nous les fabriquons au quotidien et nous les attribuons aux autres. Les autres aussi, à leur tour, nous collent divers stéréotypes et, en définitive, nous sommes tous classeurs classés d’avance.

L’objectif de ce travail est de vérifier quels types de stéréotypes du noir, les organes de presse ont véhiculé durant la colonisation. Lire le résumé de la thèse à travers ce lien.