La numérisation de l’IFASIC évolue bien. Ce constat ressort de l’évaluation trimestrielle organisée le mercredi 26 avril entre le Comité de gestion et le staff de LABES KEY.

Entre autres résolutions découlant de cette rencontre, il ressort que, dès la première session des examens, le processus de délibération des étudiants sera totalement numérisé. Pour cela, toutes les batteries sont d’ors et déjà mises en marche.

Pour revenir à la séance du 26 avril, il convient de noter que celle-ci a porté sur l’évaluation à mi-parcours du projet de numérisation de notre Alma mater lancé depuis le mardi 31 janvier 2017. Ladite évaluation a été faite sur base des objectifs assignés à ce projet, à savoir: l’accès à l’internet haut débit, le déploiement du logiciel LABES ESU, le lancement du site web « ifasic.cd » et l’assistance technique.

De l’analyse de cette feuille de route, les deux parties ont noté les avancées suivantes :

  • L’accès à l’internet est effectif avec le déploiement du VSAT et la disponibilisation d’une connexion de 512 kbps. Le travail à finaliser à ce stade, c’est le déploiement de ce réseau local à travers tous les bureaux de l’IFASIC.
  • Le site web ifasic.cd est opérationnel et les principales applications annexes ont été activées. C’est le cas de « IFASIC TV », des applications Mémos, de l’archivage électronique, du courriel et de l’espace dédié aux cours en ligne. Un emplacement est prévu pour recevoir les résultats des sessions d’examens.
  • Le déploiement du Logiciel LABES ESU est en cours. Dans ce cadre, un premier pas a été réalisé avec les opérations d’enrôlement et de production des cartes biométriques pour les membres du personnel. Parmi les retombées des opérations d’enrôlement déjà entreprises, signalons la constitution d’une base de données de gestion du personnel et la création des adresses emails « nom-post nom@ifasic.cd ».

Parmi les chantiers à entreprendre, signalons l’application « Gestion académique ». Ici, le décor est déjà planté car, en ce moment-ci, le dispositif de gestion des effectifs, des cotes des étudiants et de l’enrôlement aux examens a déjà été mis en place au niveau du Secrétariat général académique.

Quelques agents formés pour les opérations d’enrôlement

Dorénavant, la gestion des cotes partira de l’encodage des points par les professeurs, passera par la création automatique des grilles par les membres des jurys et la délibération à partir des grilles générées quant à ce pour finir dans la base de données des services académiques.

Pour réussir ce rendez-vous avec l’histoire, il faut compter avec un personnel bien formé. A cet effet, un programme de mise et, pourquoi pas, remise  à niveau a été arrêté pour les catégories suivantes :

  • les utilisateurs de l’application Mémos,
  • les enseignants pour l’encodage des points sur les fiches électroniques,
  • les membres des jurys pour le traitement des grilles électroniques,
  • les services académiques pour la gestion des relevés de notes et des rapports académiques