Le Recteur de l’IFASIC, le Professeur Rigobert MUNKENI LAPESS, a présidé, ce lundi 20 mars 2017, la cérémonie d’installation des membres de la coordination estudiantine et de présentation des chefs de promotions issus des dernières élections.

Cette manifestation qui a eu pour cadre l’Espace Professeur MALEMBE, a rassemblé toute la communauté et a connu trois temps forts, à savoir : la présentation des chefs de promotion et de leurs adjoints, l’installation de la coordination et les allocutions.

En ce qui concerne les interventions, il est à noter que le Recteur a commencé par préciser que, pour cette année académique, l’élection du Président et de la vice-présidente de la coordination estudiantine s’est faite au suffrage universel et non par le biais de grands électeurs comme par le passé. Cependant, a-t-il ajouté, les opérations électorales n’ont pas été de tout repos dans la mesure où elles ont été émaillées de tensions.

Aussi le Chef d’Etablissement a-t-il saisi l’occasion pour inviter la communauté estudiantine à développer la culture démocratique, notamment le fair-play, la tolérance, le débat démocratique…

S’adressant particulièrement à la coordination estudiantine, le Chef d’Etablissement a posé quelques balises nécessaires à la bonne marche de la coordination. il s’agit notamment de:

  • Le sens de responsabilité : loin d’être seulement une instance de revendication, a-t-il indiqué, la coordination estudiantine devrait s’efforcer de travailler dans le sens de la valorisation de la formation, la lutte contre les antivaleurs et la culture de l’excellence. Les étudiants de l’IFASIC, particulièrement les membres de la coordination estudiantine, devraient s’efforcer de réussir en première session, a-t-il martelé.
  • L’apolitisme du milieu universitaire : la coordination estudiantine devrait veiller à ce que ne soit prise aucune initiative de nature à entraîner l’incursion de la politique dans l’espace de l’IFASIC.

Pour sa part, le Président de la coordination n’a pas manqué d’inviter ses camarades à emprunter le chemin de l’excellence.

La culture de l’excellence, il la veut dans les études, dans les auditoires, dans le paiement des frais académiques, dans la présentation des interrogations et examens…

KANANGILA BEYA a par ailleurs pris l’engagement d’œuvrer pour la promotion de la femme, la paix, la cohésion et la fraternité au sein de la communauté.

Les trente-six des chefs de promotion, du premier comme du second cycle, ont été présentés par le Secrétaire général administratif, le Professeur Philippe NTONDA KILEUKA qui n’a pas raté l’occasion pour inviter la communauté à collaborer avec ces élus à qui il a du reste rappelé leur rôle de relais entre les étudiants et les professeurs.