cof

L’université IFASIC a tenu son colloque sur les « Métiers de communication. Aujourd’hui et demain« entre les dates du 31 mai au 03 juin 2017. Il n’est pas inutile de revenir encore sur ce très grand événement qui aura tenu toutes ses promesses et où les anciens de l’ISTI-IFASIC se sont particulièrement distingués, en livrant ici quelques commentaires glanés, par-ci, par-là, sur ce qu’ils ont dit ou écrit sur cette grande messe intellectuelle en guise de leçons apprises. Pourquoi pas ?

Mais au préalable, quoi de plus logique…. Qu’un hymne à la communication, pour célébrer la clôture des travaux d’un colloque consacré au métier de communication. C’est l’hymne de … l’IFASIC, chanté concomitamment avec l’hymne national congolais à chacune des activités importantes organisées par l’IFASIC. 

Ce qu’ils ont dit du colloque :

Professeur Rigobert Munkeni Lapes (Recteur de l’Ifasic) :

Dans un contexte où les métiers de communication connaissent une mutation, où la formation classique parait de fois dépassée face à des autodidactes de plus en plus nombreux et parfois plus performants, ce colloque est l’occasion de mener ensemble des réflexions, sans la moindre complaisance, avec tous ceux qui, sans exception, occupent pour l’instant, l’espace professionnel  sur le devenir des métiers de la communication.

Nous aurions souhaité, en organisant cette rencontre, que les étudiants profitent de la présence de tous ces professionnels, anciens de l’Ifasic, qui sont passés ici pendant quatre jours, pour tirer au maximum parti de leurs expériences de terrain et même apprendre de leurs erreurs. C’est dommage que certains n’aient pas compris notre philosophie. L’important, ce que nous avons amorcé ce partenariat avec les anciens. Et nous allons nous améliorer à la prochaine fois. Aux aînés ayant été moulus dans la matrice de l’Isti-Ifasic, nous voulons ici vous témoigner de la gratitude de l’Ifasic pour votre participation active à ce colloque. Nous souhaitons que vous puissiez toujours réserver un accueil chaleureux à vos cadets qui viendront dans vos entreprises dans le cadre du stage académique.

Professeur ordinaire Jean Chrétien Ekambo Duasenge (Directeur du Centre d’études en communication) (CECOM)  :

Nous espérons que tous se sont aperçus que la thématique de ce colloque demeure d’une actualité éternelle. Tout au long de notre formation, nos éducateurs n’avaient de cesse de nous répéter cette belle intelligence offerte par le journaliste et écrivain français du XIXe siècle, Jules Gérard Janin. Cet académicien avait dit : «  le journalisme mène à tout , à condition d’en sortir ».

Professeur émérite Paul Malembe Tamandiak (ancien Directeur général de l’ISTI et premier Recteur de l’IFASIC) :

Je suis tout simplement très très content de ce colloque. Je ressens beaucoup de joie quand je vois certains de mes anciens étudiants, comme Pierre Ndeke Aley, aujourd’hui devenu professeur à l’IFASIC ou Honoré Mulangu Pongola à qui j’ai donné toute sa chance pour poursuivre ses études à l’IFASIC ou encore Rigobert Munkeni Lapes que j’ai « rammasé » à Louvain-la-Neuve, après sa licence en communication, pour l’engager à l’IFASIC, devenir aujourd’hui Recteur de l’IFASIC.  Comme Siméon, je peux dire : j’ai vu le soleil, maintenant je peux m’éteindre.

Didier Mbuyi (Chef des Travaux) à l’Ifasic écrit sur son compte facebook :

Quarante ans depuis que l’ISTI-IFASIC a décerné ses tout premiers diplômes à ses meilleurs étudiants… Ainsi, à travers un colloque au thème «Métiers de communication. Aujourd’hui et demain» du 31 mai au 3 juin, le nec plus ultra des écoles d’info-com en Afrique centrale fait le bilan, en battant le rappel des troupes, ses anciennes troupes… Les anciens de l’ISTI-IFASIC rentrent donc à la maison, depuis le mercredi, pour raconter comment, dans les quarante dernières années, ils ont su faire valoir leurs diplômes sur le marché de l’emploi… Aussi racontent-ils aux actuels étudiants comment ils ont su gérer cette fameuse zone grise entre la théorie apprise à l’école et la pratique sur le terrain… Car, très souvent, l’on découvre, les yeux hagards et la bouche bée, qu’entre la théorie et la pratique l’on peut user plusieurs chaussures… Bref, quels sont les métiers d’info-com que l’évolution de la société ici et ailleurs a générés en quarante ans? Métiers auxquels le diplômé de l’ISTI-IFASIC n’était pas forcément préparé, mais s’est adapté tant bien que mal, voire avec succès…

Monsieur Honoré Mulangu Pongola (Président de l’Association des anciens de l’ISTI-IFASIC) :

D’abord très sérieux :

Je reste convaincu que les conclusions de nos cogitations au cours de ce colloque ne sont pas destinées à moisir dans les tiroirs, mais qu’elles seront mises à contribution pour féconder les métiers de la communication en général et la qualité de la formation dispensée à l’ISTI/IFASIC, en particulier, afin de relever les divers défis lancés à notre secteur….. A cet égard, je lance un vibrant appel à contribution à l’endroit de tous les anciens afin que les conclusions de notre colloque soient éditées sous forme d’Annales.

Puis suffisamment amusant en direction de ses collègues anciens :

J’ai appris que de nombreux prétendants se bousculent au portillon pour me succéder. Suivez mon regard […..]. Je vous tiens à l’œil, car je sais que vous enviez mon poste, même si personne ne veut se prononcer. Mais  attention que personne ne se hasarde à me bousculer, sinon je glisse. Et si je glisse, je redeviens inamovible (éclats de rire spontanés de l’assistance)

La gaieté qui aura ainsi caractérisée la fin des travaux du colloque s’est poursuivie autour du traditionnel rafraîchissement de renforcement de convivialité entre les participants.