Près de trente-six ans après l’avoir quitté, Charlotte Munyakazi, deuxième promotion, a effectué une visite surprise à l’Ifasic, le vendredi 20 octobre 2017.

Et, comme c’est le cas chaque fois qu’un ancien passe par l’Ifasic, notre zone tribalela chronique s’invite, les souvenirs sont égrenés, quelques photos assaisonnent la visite.

Pendant sa visite, cette chère aînée a manifesté un intérêt particulier envers les étudiantes. Celles-ci ont indiqué qu’elles venaient de rencontrer une dame extrêmement conviviale (c’est un des traits caractéristiques des anciens de l’Ifasic), au charme attachant, heureuse et fière d’appartenir à son école,.

Pour la petite histoire, Charlotte Munyakazi a obtenu son diplôme de Licence en Sciences et techniques de l’Information, options Relations publiques, depuis 1979. Elle fait partie de la première vague des journalistes formés à l’Ifasic, alors Isti, et aussitôt absorbés par la Rtnc, alors Ozrt. Elle y a fait la pluie et le beau temps.

Après ses études, Charlotte fut engagée comme assistante à l’Ifasic, alors Isti. Elle était ainsi l’une de premières diplômées, avec Elisabeth Mweya Tolande, à embrasser la carrière d’assistant. En 1981, elle mit un terme à sa carrière scientifique pour se consacrer entièrement à ses obligations familiales et à son business.

Évoquant son séjour à l’Isti, Munyakazi a confié qu’elle a été marquée par trois choses: l’encadrement du Professeur Okomba Wetshisambi, son maître, la forte personnalité du Professeur Mamba wa Ngindu ainsi que l’attachement du Professeur Malembe Tamandiak à l’Isti. Il traitait l’Isti comme son bébé…, soupire-t-elle. Femme entreprenante, Charlotte Munyakazi est, à ce jour, à la tête de sa propre entreprise. En effet, elle est le Directeur Manager du groupe Afrika Tours, une agence de voyage basée à Goma et qui  a pignon sur rue.